Tumeurs neuroendocrines - Traitements

 

Le traitement pour un cancer TNE dépend de la taille et de la localisation de la tumeur, si le cancer s’est dispersé et de l’état de santé général du patient. Les cancers TNE représentent un groupe complexe de cancers à traiter et idéalement une équipe multidisciplinaire de spécialistes travaillent de concert avec le patient pour déterminer le meilleur plan de traitement à appliquer.

Si les cancers TNE sont détectés tôt dans leur développement, ils peuvent très souvent être traités par chirurgie. Cependant, la majorité les cancers TNE sont diagnostiqués à un stade avancé, alors qu’ils se sont déjà dispersés à d’autres parties du corps. Dans ces cas, ils sont rarement guéris, bien que les symptômes puissent être maitrisés avec succès pendant plusieurs années.

Les objectifs du traitement sont:

  • De retirer la tumeur par chirurgie. Selon la localisation de la tumeur principale, ou si la tumeur s’est dispersée, ceci peut être impossible.

  • De limiter la croissance de la tumeur.

  • De soulager les symptômes engendrés par la tumeur.

  • De maintenir une bonne qualité de vie pour le patient.


Chirurgie :

Actuellement, la chirurgie est le seul traitement pour les tumeurs localisées (celles qui n’ont pas encore fait de métastase). La chirurgie est utilisée comme traitement lorsque le cancer en est à ses premiers stades de développement (stades I ou II) et repose sur l’ablation partielle ou totale du tissu porteur de la tumeur et de tissus environnants, spécialement les nodules lymphatiques.

 

Chimiothérapie :

Si le cancer s’est répandu à d’autres tissus, un traitement par chimiothérapie peut être suggéré au patient. La chimiothérapie est un traitement qui utilise des médicaments qui arrêtent la croissance des cellules cancéreuses en les tuant ou en les empêchant de se multiplier, amenant ainsi une réduction de la taille des tumeurs. Les médicaments sont administrés par voie orale ou intraveineuse. Les médicaments entrent dans la circulation sanguine pour atteindre les cellules cancéreuses dans l’ensemble du corps (chimiothérapie systémique).

 

Radiothérapie :

La radiothérapie externe représente une option de traitement peu efficace pour traiter les cancers neuroendocriniens. On l’utilise avant tout pour attaquer les métastases qui peuvent s’être formées lorsque le cancer est avancé. Dans certaines situations, on parlera plutôt de radioembolisation, un traitement qui vise à couper l’alimentation en sang de la tumeur, particulièrement lorsqu’elle loge au foie. La radiothérapie ciblée utilisant un isotope radioactif d’iode permet aussi de détruire localement les cellules tumorales lorsque le radioisotope y est ciblé.

 

Injection d’octréotide :

Pour soulager les symptômes du syndrome carcinoïde, le patient peut bénéficier d’injections d’octréotide, un médicament qui imite l’action d’une hormone, la somatostatine. Par son action, l’octréotide bloque la sécrétion de nombreuses hormones comme l’insuline, le glucagon, la gastrine, la cholécystokinine et le peptide vasoactif intestinal. D’autres types de médicaments peuvent être administrés pour soulager les symptômes engendrés par les différents types de tumeurs neuroendocriniennes.