Cancer du système urinaire - Diagnostic


Pour établir un diagnostic de cancer du rein ou de la vessie, un médecin procèdera à une série de tests.

 
Cancer du rein

  • Test d’urine : Ce test permet de détecter la présence de sang dans l’urine.

  • Test sanguin : En mesurant le niveau de créatinine contenu dans le sang, on peut vite déterminer si les reins fonctionnent correctement ou pas. La créatinine est un déchet métabolique issu de la dégradation de la créatine. Si les reins sont incapables de l’éliminer correctement du sang, il s’accumulera. La détection d’un niveau élevé de créatinine dans le sang est donc un signe que les reins ne font pas leur travail correctement.

  • Test d’imagerie : Les techniques d’imagerie médicale permettent de visualiser et de localiser une tumeur. Échographie par ultrasons, tomodensitométrie par rayons X et résonance magnétique nucléaire sont toutes des techniques qui permettront d’obtenir une image plus ou moins précise des organes de l’abdomen, mais surtout de déceler la présence d’une tumeur abdominale.

  • Biopsie : En analysant un échantillon de tissu suspecté de cacher une tumeur, un pathologiste pourra déterminer s’il y a ou non présence de cellules cancéreuses. Le médecin peut recommander une biopsie percutanée : à l’aide d’une aiguille, il prélèvera un échantillon du tissu qui sera ensuite analysé.

  • Chirurgie : Après ablation d’une partie ou de la totalité d’une tumeur, un pathologiste peut aussi émettre un diagnostic en analysant le tissu prélevé lors de l’opération.

 

Cancer de la vessie

  • Test d’urine : Ce test permet de détecter la présence de sang dans l’urine, mais aussi d’y déceler la présence de cellules cancéreuses.

  • Cystoscopie : En insérant un cystoscope - un tube de quelques millimètres de diamètre - dans l’urètre, le médecin peut examiner directement l’intérieur de la vessie. Une anesthésie locale est parfois effectuée pour diminuer l’inconfort au patient.

  • Biopsie : En analysant un échantillon de tissu suspecté de cacher une tumeur, un pathologiste pourra déterminer s’il y a ou non présence de cellules cancéreuses. Pour prélever cet échantillon lorsque la vessie est ciblée, le médecin utilisera un cystoscope qu’il insèrera dans l’urètre pour atteindre l’intérieur de la vessie.