Cancer du côlon et du rectum - Traitements

Il y a différents types de traitements contre le cancer. La chirurgie est généralement utilisée pour enlever la tumeur et les ganglions lymphatiques environnants. Elle permet également d'enlever des métastases si elles ne sont pas trop nombreuses ou fixées à des structures vitales (parties du corps qui ne peuvent pas être supprimées). La chirurgie peut être faite par une incision standard ou avec une caméra et une incision beaucoup plus petite (chirurgie laparoscopique ou peu invasive). L’ablation du côlon s'appelle colectomie. Le type de colectomie dépendra où se trouve la tumeur (colectomie droite, colectomie gauche, etc...). Si le côlon entier doit être enlevé, il est appelé une colectomie totale. La jonction où les deux extrémités de l'intestin sont agrafées ou cousues ensemble s'appelle l'anastomose. Dans le cas du cancer rectal, le retrait d'une partie du rectum est appelé une résection antérieure basse alors que la suppression du rectum en entier et de l'anus (le muscle qui contrôle vos selles) est appelée une résection périnéale abdominale. Lorsque l'anus est enlevé, le patient aura besoin d'une colostomie permanente. Il s'agit d'un sac à l'extérieur de l'organisme dans lequel les mouvements de l'intestin se vident. Parfois, même quand l'anus est conservé (comme dans une résection antérieure basse) une iléostomie temporaire est nécessaire le temps que guérisse l'anastomose (jonction chirurgicale) entre le côlon et le rectum. Une iléostomie est comme une colostomie avec un sac à l'extérieur du corps pour l’élimination des selles. Même si une colostomie permanente provoque un changement dramatique dans la vie, la plupart des patients vivent très bien avec une colostomie. Ils peuvent nager, voyager, travailler, jouer au golf et faire toutes les choses qu'ils avaient l'habitude de faire avant la colostomie. Certains patients choisissent d'irriguer leur colostomie une fois tous les 1-2 jours et puis n'ont pas de selles à d'autres moments dans la journée.

La radiothérapie est un traitement contre le cancer qui utilise des radiations à haute énergie, rayons X ou d’autres types de radiation, pour tuer les cellules cancéreuses ou pour ralentir leur croissance. Elle est dirigée vers la zone spécifique de la tumeur primitive ou d’une métastase. La radiothérapie peut réduire ou complètement éliminer la tumeur et les ganglions lymphatiques environnants. Il y a différents types et séquences de rayonnement, y compris des radiations chaque jour pendant 5 jours ou 5 jours par semaine pendant 5 semaines. La chimiothérapie quant à elle, est un médicament qui est donné par voie intraveineuse ou orale. Le médicament circule dans le sang, dans le corps entier et tue les cellules cancéreuses partout où elles se trouvent. Les chimiothérapies souvent utilisées dans le cancer colorectal comprennent l'oxaliplatine, le 5-fluorouracile, le capécitabine et l’irinotecan. Les thérapies ciblées sont semblables à la chimiothérapie, mais elles utilisent des médicaments spécialement conçus pour cibler sélectivement les anomalies dans les cellules cancéreuses. Elles sont généralement utilisées en combinaison avec la chimiothérapie. Les agents ciblés couramment utilisés comprennent le bevacizumab et le cétuximab.
Les traitements pour le cancer du côlon et le cancer du rectum sont très différents et il est donc important de bien identifier le type de tumeur. Le traitement pour la maladie localisée (stades I-III) est également très différent du traitement pour la maladie métastatique (stade IV).

Traitement du cancer du côlon localisé : en général, les cancers du côlon localisés sont traités par chirurgie pour enlever la tumeur et les ganglions lymphatiques de drainage avoisinants. La période de récupération à l'hôpital se situe entre 3 à 7 jours et il faut prévoir entre 1 et 2 mois pour revenir à la normale. Sauf dans de rares circonstances, les deux extrémités de l'intestin sont cousues (ou agrafées) ensemble et une colostomie ou une iléostomie (voir description ci-dessus) n’est pas nécessaire.

Après la chirurgie, l'échantillon est envoyé à la pathologie où un pathologiste examinera la tumeur et tous les ganglions lymphatiques de drainage. En général, la chimiothérapie sera recommandée s’il n'y a aucune tumeur dans les ganglions lymphatiques (stade III) et dans certains cas où la tumeur aura pénétré dans la majeure partie ou la totalité de la paroi du côlon (phase II). Ce type de chimiothérapie est utilisé pour tenter de réduire le risque de réapparition du cancer. Il s'agit d'une chimiothérapie adjuvante. La chimiothérapie est administrée soit par voie intraveineuse (habituellement plus de 2 semaines) ou par un comprimé quotidien. La durée totale de la chimiothérapie est d'environ 6 mois et est habituellement démarrée entre 4 et 12 semaines après la chirurgie.

Traitement du cancer rectal localisé : pour le cancer du rectum (stade I) le seul traitement efficace est la résection chirurgicale. Pour les tumeurs rectales plus importantes ou celles qui se propagent vers les ganglions lymphatiques (stade II ou III), la chirurgie est généralement combinée avec la chimiothérapie et la radiothérapie. En général, la radiothérapie est donnée avant l'opération, lorsque cela est possible, mais peut également être donnée après la chirurgie. La radiothérapie peut être donnée à chaque jour pour 5 jours, suivi d'une chirurgie 1-2 semaines plus tard (rayonnement de courte durée) ou de 5 jours par semaine pendant 5 semaines (avec une faible dose de chimiothérapie), suivie d'une chirurgie 6-9 semaines plus tard (chimioradiothérapie de longue durée). Vos médecins discuteront du type de traitement le plus approprié pour vous. Tout comme pour le cancer du côlon, en fonction du rapport de pathologie, la chimiothérapie peut être recommandée après la chirurgie.

Traitement du cancer colorectal métastatique : le traitement du cancer du côlon et du cancer du rectum qui s'est déjà propagé à d'autres organes peut varier considérablement, selon la situation et le patient. Dans la plupart des cas, une chimiothérapie est donnée, souvent en conjonction avec un agent ciblé. Certains patients peuvent avoir une tumeur qui peut être enlevée par la chirurgie, et par conséquent une ou plusieurs interventions chirurgicales peuvent être recommandées, selon le nombre et la localisation des métastases. La radiothérapie est parfois utilisée pour contrôler les symptômes de douleur ou de saignement et peut parfois être utilisée avant la chirurgie afin de réduire la tumeur.