Cancer du côlon et du rectum - Causes - Facteurs de risque


Bien qu'il n'y ait pas d'aliments précis liés au développement du cancer colorectal, les études observationnelles suggèrent que les régimes riches en viande rouge, charcuteries et graisses animales, mais pauvres en fibres peuvent augmenter légèrement le risque de développer un cancer du côlon. Au cours du métabolisme des graisses, les bactéries présentes dans l’intestin génèrent des carcinogènes (agents causant le cancer) qui peuvent irriter le revêtement de l'intestin. On croit que les changements dans la muqueuse du gros intestin se produisent en réponse à cette irritation et peuvent prédisposer au cancer. Un régime riche en fibres est pensé pour être un peu protecteur, car il permet d'accélérer le rythme auquel les graisses passent par l'intestin ou diluer la concentration d'acides gras, entrainant une réduction de l'exposition du gros intestin à des agents cancérigènes.


Les trois facteurs de risque les plus importants pour le développement du cancer colorectal sont l'âge, les maladies inflammatoires de l'intestin et les antécédents familiaux de cancer du côlon. Le risque de cancer colorectal augmente avec l'âge et est très rare avant l'âge de 50 ans. La maladie inflammatoire de l'intestin y compris la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn sont généralement diagnostiquées chez les personnes dans la vingtaine, mais peuvent se déclarer dans la cinquantaine ou la soixantaine. Le risque de cancer du côlon dépend de l’intensité de la maladie et de la durée de l'inflammation. Un historique familial de cancer colorectal est également un facteur de risque significatif pour le développement du cancer colorectal. On estime qu'environ 5 % des cas de cancer colorectal sont liés à l’hérédité. Bien qu'il existe plusieurs syndromes génétiques connus (polypose adénomateuse familiale, cancer du côlon héréditaire sans polypose), la plupart des gens ayant des antécédents familiaux n'ont pas un syndrome génétique connu.


D'autres facteurs de risque modifiables incluent: 

•    Une diète faible en fibre, entraîne une digestion lente et un plus long temps de transit vers l'intestin;
•    Diète riche en viande rouge et transformée;
•    Consommation d'alcool;
•    Tabagisme;
•    Inactivité physique;
•    Obésité.