Cancer du poumon - Diagnostic

Il existe plusieurs tests et examens pour diagnostiquer le cancer du poumon. Ces tests ne sont pas tous nécessaires ou appropriés, et leur utilisation est fonction de l’historique médical et des antécédents de chaque patient.

Les professionnels de la santé peuvent d'abord se poser les questions suivantes : Le patient a-t-il déjà fumé ? À quelle fréquence et pendant combien de temps ? L’entourage du patient compte-t-il des fumeurs ? Où le patient a-t-il vécu et travaillé, quel genre d’emploi le patient a-t-il occupé ? Quels sont ses antécédents familiaux de cancer ? Quels symptômes le patient a-t-il remarqués, et depuis combien de temps ?

Imagerie médicale :

•    Radiographie pulmonaire
•    Tomodensitométrie : il s’agit de plusieurs radiographies détaillées qui sont assemblées par ordinateur. Ce test fournit une information très précise.

Analyse des expectorations (analyse des sécrétions crachées lors des épisodes de toux)

Analyses de sang

Biopsie :

•    Bronchoscopie : un tube mince et souple est inséré dans les poumons en passant par la bouche ou le nez. Si le bronchoscope repère une tumeur, il peut en prélever une petite partie. Une analyse est alors réalisée (généralement par un pathologiste).
•    Biopsie par aspiration : une aiguille insérée dans la poitrine prélève un petit échantillon de la tumeur.
•    Médiastinoscopie : Ce test déterminera si le cancer s'est propagé aux ganglions lymphatiques (les glandes du système lymphatique). Après une petite incision dans le cou, un mince tube est inséré. Le tube sert à prélever des échantillons des liquides et des tissus des ganglions lymphatiques près de la gorge et des poumons. Les échantillons sont analysés (habituellement par un pathologiste) afin de dépister les cellules malignes.