2 chercheurs reçoivent 500 000$ et s’attaquent au cancer du sein métastatique

La Société de recherche sur le cancer (la Société) et la Fondation cancer du sein du Québec (la Fondation) ont lancé conjointement le concours « 100 ans de recherche » à l’automne 2020 et annoncent aujourd’hui les deux (2) chercheurs qui recevront 500 000$ chacun pour leurs projets de recherche sur le cancer du sein métastatique.

Le cancer métastatique est considéré comme incurable et la majorité des personnes vivant avec ce diagnostic sont sous traitement continu pour limiter la progression de la maladie et atténuer les effets secondaires. D’où l’importance de maximiser les efforts en recherche et en soutien pour développer les traitements les plus novateurs qui soient.

Dr Mark Basik compte examiner les cellules qui entourent la tumeur lorsqu’elle se propage à l’extérieur du sein (vers le foie, les poumons, la peau ou le cerveau) puisque dans ces cas, les cellules forment un environnement autour de la tumeur qui la protège contre les traitements et les rend inefficaces.

C’est grâce à une nouvelle technologie que le Dr Basik examinera séparément les cellules entourant et soutenant la tumeur ainsi que les cellules de la tumeur afin de mieux comprendre leur fonctionnement.

« Sans des subventions comme celle-ci, nous ne serions pas en mesure de poursuivre et de mener des recherches de pointe susceptibles d'améliorer la survie de ces femmes. Avec votre aide, nous espérons pouvoir diminuer l'impact du cancer du sein sur leur vie et celle de leur famille. » - Dr Mark Basik, récipiendaire

Dr Morag Park, appuyée par Anne-Marie Fortier, Geneviève Deblois et Francis Rodier, se concentre pour sa part sur les cellules du cancer du sein triple négatif (CSTN), le type le plus agressif, plus précisément sur les tumeurs résiduelles qui développent une résistance à la chimiothérapie néo adjuvante (CNA) et augmentent les risques de métastases.

Concrètement, cette équipe de chercheurs cherche à mieux comprendre la transition qu’effectuent les cellules qui les rendent résistantes aux traitements afin de mieux prévenir et contrer cette résistance. Cette proposition de type « double-coup » permettra aux chercheurs d’utiliser des médicaments approuvés et émergents, appelés thérapies anti-sénescence et épigénétiques, pour cibler les vulnérabilités créées par les traitements existants de CNA dans les cellules tumorales résiduelles du cancer du sein triple négatif.

« Notre équipe est constituée de chercheurs ayant des expertises complémentaires afin de relever ce défi de taille. Sans cette subvention, nous n’aurions pas pu réunir cette équipe, il s’agit d’une opportunité unique! Merci à tous les donateurs de croire au pouvoir de la recherche sur le cancer » - Dr Park

Les projets de recherches choisis ont fait l’objet d’un processus d’évaluation et de sélection rigoureux ; nous comptons sur l’évaluation par les pairs, une méthode reconnue et éprouvée pour assurer la qualité et l’excellence en recherche scientifique. Ainsi, un comité constitué de 10 chercheurs et de cliniciens ont généreusement donné de leur temps afin d’attribuer les subventions aux projets les plus prometteurs.

« La Société de recherche sur le cancer est très fière de joindre ses efforts avec la Fondation cancer du sein du Québec afin de financer ces deux projets qui auront des retombées positives pour les patientes et les patients atteints du cancer du sein, mais également au niveau de l’avancement de la recherche. » - Dajan O’Donnell, directeur, affaires et partenariats scientifiques à la Société de recherche sur le cancer

« Les personnes vivant avec un cancer du sein métastatique font face à des défis incroyables en raison du caractère incurable de leur maladie, mais la Fondation cancer du sein du Québec est fière de collaborer avec la Société de recherche sur le cancer pour développer des traitements ciblés et novateurs et ainsi améliorer le pronostic de cette communauté » - Fanny Guimont-Desrochers, directrice des investissements et de la promotion de la santé à la Fondation cancer du sein du Québec

Il est possible de lire le profil complet des chercheurs sélectionnés en ligne sur le site de la Société : dejouerlecancer.ca

À propos de la Société de recherche sur le cancer

Fondée en 1945, la Société de recherche sur le cancer est un des seuls organismes canadiens consacrés entièrement au financement de la recherche sur tous les types de cancer. Depuis sa création, la Société a soutenu des milliers de chercheurs qui ont effectué des avancées importantes dans la prévention, le dépistage et le traitement du cancer.

En 2021, 80 subventions de recherche d'une valeur de 9,6 millions $ ont été accordées; un record pour l’organisation. Grâce à la générosité de partenaires et donateurs à travers le Canada, la Société a distribué plus de 340 millions $ en subventions de recherche depuis sa création.

societederecherchesurlecancer.ca

À propos de la Fondation cancer du sein du Québec

La Fondation cancer du sein du Québec est le seul organisme philanthropique qui s’assure que les retombées de ses investissements en recherche dans la lutte au cancer du sein sont investies ici, au Québec. Depuis plus de 26 ans, elle a ainsi récolté plus de 57,5 millions $ qui ont été distribués chez nous au profit d’une recherche de pointe et pour défendre les intérêts des personnes atteintes du cancer du sein et leurs proches. Par l’entremise de la recherche et l’innovation, du soutien, et de la sensibilisation, elle place au cœur de sa mission les personnes atteintes ainsi que leurs proches

Chercheurs, bénévoles, employés, donateurs et familles, tous liés par le même espoir : Un avenir où l’on ne meurt plus du cancer du sein : rubanrose.org

Suivez ses actualités sur les réseaux sociaux Facebook, LinkedIn, Twitter et Instagram.